Portrait : Bilpaper

 
Bilpaper

Aujourd’hui, je vous présente Céline Bilquin, ancienne architecte reconvertie dans le graphisme, comme moi ! On a un peu débuté ensemble, c’est la première personne à m’avoir contactée quand j’ai lancé ce blog, elle venait de créer sa première collection de cartes postales d’Hoedic. Le feeling est tout de suite passé. Depuis, on échange presque toutes les semaines, on se soutient, on se conseille… Je suis donc ravie que vous en appreniez un peu plus sur Céline et sa marque Bilpaper. C’est parti !

 

Bonjour Céline ! Peux-tu nous parler de toi et ton travail ?

Je suis architecte de formation et devenue graphiste par passion. J’ai créé Bilpaper, ma marque de graphisme et de papeterie, en 2016 quand j’ai arrêté l’archi. Je développe des collections de cartes postales en tous genres, décoratives ou touristiques. Je collabore aussi avec des entreprises pour leur créer des supports marketing ou des packagings.

 

Quel est ton parcours ? Qu’est-ce qui t’a mené à la création ?

J’ai étudié l’architecture à Bruxelles et j’ai travaillé comme architecte pendant plus de 10 ans. J’adorais l’univers du chantier. Durant tout ce temps, je faisais du graphisme à mes heures perdues, pour des amis ou des petits clients. J’ai tout appris par moi-même mais mon oeil d’architecte m’a beaucoup aidé. De la même manière que je dessinais un projet, je concevais des graphismes sobres et épurés. J’ai toujours adoré le design, le dessin, les lignes, les beaux papiers. En me lançant comme graphiste, j’ai juste l’impression d’avoir traversé la rue de la création, en laissant l’architecture juste en face… il y a tellement de choses similaires.

Bilpaper-58.jpg
Bilpaper interview Hello Nobo

 Quand as-tu lancé ta marque ? Quelle a été l’évolution de ton entreprise ? 

J’ai d’abord beaucoup rêvé de Bilpaper ! Des années durant… Et puis un jour d’été, j’ai osé montrer une collection de cartes postales que j’avais imaginé pour une petite île bretonne chère à mon coeur, et un mois plus tard je participais au festival des Insulaires en Bretagne pour présenter mes articles de papeterie aux couleurs de la mer créés pour l’occasion ! Le succès a été fulgurant… Bilpaper était né ! Depuis, je ne cesse de développer de nouvelles cartes postales, mais aussi d’autres articles de papeterie et objets du quotidien. 

 

Peux-tu nous expliquer ton processus de création, de l’idée à la vente ?

Je travaille en général grâce à l’adrénaline ! Ou parce que j’ai une deadline qui se rapproche ! Un café, de la bossa nova et je m’installe devant mon ordi. Le moins de bazar possible à côté de moi. D’ailleurs, pour bien travailler, je commence souvent par ranger mon environnement et ça peut parfois prendre du temps, je bosse à la maison ;-).

L’aspect commercial, ce n’est pas ma tasse de thé ! Vendre et se vendre, faire un devis, trouver des bons fournisseurs, négocier, commander, livrer… autant d’aspects que je dois apprendre au fur et à mesure, en faisant des erreurs parfois. Ce que je préfère, ce sont les contacts avec les clients, pour cela je n’ai pas de problème, j’adore papoter ! 

 

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

L’architecture bien sûr, le design scandinave et vintage, la déco, la ville, les motifs japonais avec leurs lignes, leurs courbes, leurs détails et leur époque. Mais aussi la mer, l’horizon, la nature. Tout ce qui m’entoure peut aussi me donner des idées. 

Bilpaper interview Hello Nobo

 

Vis-tu de tes créations ou as-tu une activité en parallèle ?

Vivre de mes créations, c’est encore un grand mot, mais je n’ai plus d’autre activité en parallèle et Bilpaper est mon seul revenu. Et comme indépendante free lance, il varie d’un mois à l’autre. Avec mes cartes postales maritimes, je travaille beaucoup pendant la saison d’été. Et en hiver, je développe d’autres collections, d’autres produits. En parallèle de la vente de mes produits, j’ai de temps en temps des collaborations avec des entreprises, ou la création d’identités graphiques qui me font d’autres rentrées d’argent, mais là aussi rien n’est fixe.

 

Quelle est ta journée ou ta semaine type ?

Café et bossa nova first ! Un peu de rangement dans ma maison (je me limite, je pourrais y passer la journée) et puis je bosse sur des projets clients ou sur une nouvelle collection. J’envoie des fichiers à mon imprimeur, je cherche des fournisseurs, je me délasse sur pinterest. Je fais souvent pleins (trop) de choses à la fois. Le temps passe toujours trop vite depuis que je travaille pour moi. Je ne m’ennuie jamais une seule seconde. Ma journée s'arrête quand je vais chercher mes enfants à l’école, après être passée à la poste déposer un colis pour une cliente. Mais ce n’est souvent qu’une pause de quelques heures, puisqu’une fois les enfants au lit, bien souvent, je retrouve mon programme informatique favori : Indesign. Le soir, je suis souvent plus productive ! J’ai des périodes ou je suis un vrai oiseau de nuit ! Après une période très intense, j’ai souvent un gros coup de mou… je m’adapte. C’est ça la vie d’indépendante chez Bilpaper !

Bilpaper interview Hello Nobo

 

Comment équilibres-tu ta vie professionnelle et ta vie personnelle ? As-tu des conseils à donner ?

Comme je travaille chez moi, c’est souvent compliqué de vraiment mettre la limite entre les deux. J’arrête de travailler quand je vais chercher les enfants, souvent tard. Là, je passe d’office à autre chose… ça m’arrive parfois de vouloir essayer de travailler quand ils sont à coté de moi, mais c’est souvent du temps perdu pour mon boulot, et du temps stressant pour les enfants. Ce n’est pas la chose à faire ! Je devrais me donner un conseil… travailler de temps en temps à l'extérieur. J’aimerais trouver un chouette espace de co-working ! Sortir, voir des “collègues”, changer d’air et revenir à la maison, comme si je travaillais dans un bureau...

 

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton travail et la création en général ? 

La liberté d’organiser mes journées comme j’en ai envie. La diversité de mon travail. Même si l’aspect commercial n’est pas ce que je préfère, j’ai toujours des choses différentes à gérer. Mais franchement, ce que j’adore le plus, c’est créer tout simplement. La feuille blanche : génératrice de stress parfois, elle est aussi mon terrain de jeu !

 

Au contraire, qu’est-ce qui te plait le moins ? 

La solitude ! Bosser seule, parfois, c’est ne parler à personne de la journée, c’est hésiter pendant des heures entre “un peu plus à gauche? un peu plus à droite?” C’est tourner en rond sans pouvoir demander un conseil. Et en plus, je deviens casanière !

Ensuite, comme je le disais, c’est l’aspect commercial et marketing. Je me pose toujours pleins de questions: Est-ce que je suis trop chère ou justement, pas assez ? Combien de temps ce travail va me prendre ? Est-ce que ce projet sera rentable ? Et puis, j’ai une gestion de stock de plus de 1000 modèles de cartes… Ce n’est pas évident mais je m’y fais, j’apprends au fur et à mesure. 

 

Bilpaper interview Hello Nobo

As-tu rencontré des difficultés et comment les as-tu surmontées ?

Je me mets souvent des challenges, comme pour me tester ! Du coup, j’accepte ou m’impose trop de projets à la fois parce qu’ils sont souvent très chouettes à faire. Mais après, j’ai trop de pression et je ne m’en sors plus… J’apprends à dire non quitte à décevoir ou à passer à coté d’une super vente. Mais refuser peut être très positif aussi.

Quand j’ai des questions, je m’adresse souvent à ma copine Nolwen ;-). J’aime bien échanger avec elle de nos questionnements ou des processus graphiques. Et puis pour l’aspect commercial, j’en parle avec mon entourage qui souvent a plus de recul que moi, ça aide.

 

Quelles sont tes passions et activités en dehors de ton travail ? Tes petits plaisirs ?  

J’adore m’occuper de ma maison, décorer, déplacer des meubles, arranger… J’aime beaucoup chiner, chercher le petit objet insolite parfait ! J’adore trainer dans mon magasin de loisirs créatif préféré, toucher les papiers japonais, regarder les gammes de crayons de couleurs, les nouvelles tendances déco. Et j’adore bien sûr passer du temps avec ma famille sur Hoedic, cette petite île sauvage loin de tout !

 

Bilpaper interview Hello Nobo

Quel(s) créateur(s) admires-tu ?

Je suis fan de Orla kiely et de ses premiers motifs vintage. J’ai adoré le début des marques scandinaves de design comme Hay, fermliving, house doctor, mais elles ont été beaucoup copiées depuis ! J’adore et j’admire vraiment le travail de la française Michoucasdesign pour ses dessins très épurés, de l’israélienne Micush, de Monsieur papier qui s’inspire aussi de la mer bretonne, Papier tigre pour ses couleurs et ses formes originales, seasonpapercollection pour leur motifs, cinqpoints pour leur coté archi, Pramax ma dernière découverte et encore tant d’autres. Tiens tiens, ils font tous de la papeterie... Ce sont donc des créateurs que j’envie secrètement pour certaines choses, dont j’aimerais connaître les coulisses, leurs manières de faire, leurs difficultés derrière les très jolies facades “intragramoise”... devenir partenaire de route et pas concurrent, et pourquoi pas rêver de leur faire envie à mon tour avec mes petits papiers Bilpaper.

Bilpaper interview Hello Nobo
Bilpaper interview Hello Nobo

Aurais-tu des conseils à donner aux personnes qui veulent ou viennent de se lancer ? Ainsi que des sites, livres ou autres ressources à leur recommander ?

J’ai un conseil a donner mais qui est souvent difficile au début, c’est avoir CONFIANCE EN SOI et en ce qu’on sait faire. Ne pas se comparer aux autres. Faire son travail pour ceux qui l’apprécient ! Continuer dans la voie qu’on a envie de prendre, suivre ses rêves et surtout oser rêver !!

 

Quels sont tes prochains projets ?

Avoir un joli site internet pour oser parler à la terre entière de ce que je fais, sans devoir les envoyer sur IG pour s’en faire une idée ! Sans site, je suis moins crédible… Ensuite, développer mon univers de marque ! Créér une collection d’objets déco pour la maison comme des plateaux, des petits mugs en émail, de jolis torchons. Continuer à faire voyager mes cartes postales et ne jamais m'arrêter de rêver en regardant l’horizon !


portrait bilpaper_Pinterest 2.jpg
Bilpaper interview Hello Nobo

Merci beaucoup Céline pour ce partage !

Pour suivre Céline :

Site : www.bilpaper.com

Instagram : @bilpaper

Facebook : @bilpaper