Hello Nobo

S’organiser grâce au Bullet Journal!

BloggingHello Nobo9 Comments

Avant de connaître le Bullet Journal, j’avais une multitude de carnets, des notes sur mon ordinateur, mon smartphone, des posts-its, des feuilles volantes...

Résultat : je retrouvais difficilement une info, je m’éparpillais, et tout cela prenait pas mal de place. Après la lecture du fameux livre de marie kondo, “La magie du rangement”, j’ai eu envie de faire un grand ménage, de me débarrasser du superflus et d’aller à l’essentiel dans mes biens matériels, y compris ma collection de carnets tous plus beaux les uns que les autres, mais assez contraignants finalement pour mon organisation.

J’ai découvert le Bullet Journal (ou Bujo) sur Pinterest à peu près en même temps, et ça a révolutionné ma façon de m’organiser !


Qu’est-ce que le Bujo?

En résumé, il s’agit d’un carnet dont vous pouvez vous servir comme agenda, liste de choses à faire, carnet de note, carnet de dessin, journal intime…tout ce que vous avez besoin de coucher sur papier! Ce que je trouve vraiment astucieux, et pourtant tout bête, est le système de pagination: chaque page est numérotée afin d’être répertoriée dans l’index, une sorte de sommaire au début du BuJo. Ainsi, vous pouvez avoir une double-page avec votre planning pour la semaine, puis prendre des notes pour un prochain article de blog sur les pages suivantes, écrire votre liste de courses, dessiner, faire une liste de livres à lire, prendre des notes sur votre quotidien, etc., sans vous emmêler les pinceaux! Chaque grand thème est répertorié dans l’index, il suffit juste d’ajouter les numéros de pages qui s’y rapportent afin de retrouver facilement une info!

Je ne vais pas vous expliquer ici comment fonctionne le système en lui-même, car d’autres l’ont déjà très bien fait. Ainsi, pour mieux comprendre, je vous invite à lire l'article "Bullet journal, le système d’organisation qui fait fureur!" sur le blog journaling.fr.

 

Page Future log pour noter les événements à venir les mois suivants / Source: bulletjournal.com

Page Future log pour noter les événements à venir les mois suivants / Source: bulletjournal.com


“C’est trop compliqué!”

Quand je parle de ce système autour de moi, c’est souvent la première phrase que j’entends. Alors oui, de prime abord, ça paraît un peu psycho-rigide et difficile à mettre en place, mais je vous garantie qu’au final, c’est facile à comprendre! Le site du fondateur est très bien fait, c’est simple et efficace. Et une fois que vous aurez compris, ça facilite tellement la vie que ça vaut le coup de passer par une petite période d’apprentissage.

 

“J’ai peur de tout réunir dans un seul carnet”

C’est souvent l’interrogation qui suit la précédente! Au départ, j’ai eu aussi peur de tout mélanger en ayant un seul carnet pour ma vie personnelle, mon organisation familiale, mes rendez-vous, mon agenda, mes anecdotes, mon blog, mon entreprise… Mais finalement non, grâce à l’index de départ et aux systèmes de “bullets”, tout est réuni dans votre carnet tout en restant organisé et très facilement consultable.

 

Page mensuelle pour noter les événements et choses à faire / Source: bulletjournal.com

Page mensuelle pour noter les événements et choses à faire / Source: bulletjournal.com


Est-ce que le Bujo doit être “instagrammable”?

Si vous allez sur Pinterest ou Instragram, vous voyez sûrement de magnifiques exemples de bujo travaillés de façon très créatives, avec dessins et enjolivures. Ça paraît même être LA condition pour faire un Bullet Journal. Pourtant, je ne m’en sers pas de cette manière, mais vraiment de la plus simple qui soit, celle « originelle », expliquée sur le site officiel du bujo.

Ce n’est pas que je n’aime pas les bujos plus travaillés, au contraire, c’est un très bon outil créatif. Mais pour l’instant, je m’en sers vraiment comme un outil d’organisation, qui sert à décharger tout ce qui me passe par la tête en un seul endroit, à planifier mes tâches et rendez-vous, et surtout à passer plus facilement à l’action.

Je reste simple car j’ai envie que ça aille vite. Le but est de gagner du temps, en évitant de rabâcher pendant des heures mes idées pour ne pas les oublier, ou de rechercher une info dans un carnet sans me rappeler lequel, ou de perdre mes feuilles volantes. Bref, je ne veux pas que ce soit une contrainte mais un gain de temps. Si je passais trop de temps à créer mes pages, je ne pense pas que je m’y tiendrais.

Ça ne m’empêche pas d'y dessiner de temps en temps, pour élaborer un logo pour un client par exemple, ou juste par envie, mais je ne m’impose pas de faire un journal beau et instragrammable. C’est un journal que je garde pour moi, qui est plutôt un prolongement de mon cerveau et qui me permet d’organiser toute ma vie !

Donc si le côté très illustré des bullets journals vous fait peur et vous empêche de passer le pas, pas de panique! L’idée de base du Bullet Journal est vraiment que ce soit un carnet tout simple, avec juste du texte, et qui vous fasse gagner du temps.

 

Page agenda / Source: bulletjournal.com

Page agenda / Source: bulletjournal.com


L’exception:  mes recettes de cuisine (détournement du système!)

Une fois que votre carnet est terminé et que vous en rachetez un, vous pouvez avoir besoin d’accéder à certains contenus de vos carnets précédents. Une idée est de numéroter vos Bullet Journal (Bujo n°1, n°2, etc.) et de reporter dans l’index de votre nouveau carnet les thèmes qui vous seront encore utiles. Par exemple, si vous avez commencé une liste de livres à lire, vous aurez peut-être envie de la continuer dans votre nouveau carnet. Dans l’index, reportez alors le thème “livre à lire” puis notez Bujo n°1, avec le numéro des pages concernées. Vous pourrez ajouter à la suite les pages de votre carnet actuel. Ainsi, vous saurez très facilement dans quel carnet retrouver une info.

Page Index: c'est le sommaire du carnet / Source: bulletjournal.com

Page Index: c'est le sommaire du carnet / Source: bulletjournal.com

C’est ce que je pensais faire avec les recettes de cuisine, mais j’ai changé d’avis. Je n’ai pas envie de rechercher une recette dans mon bujo n°1, puis d’aller au n°2, et encore dans le n°3… J’avais plutôt envie d’avoir un accès facile et rapide à toutes mes recettes en un coup d’oeil, et de pouvoir conserver ce carnet dans ma cuisine. Malgré tout, j’ai gardé le principe du Bujo. J'ai donc utilisé un nouveau carnet, que ma copine Julie de l'Epicerie du Blog m'a envoyé à l'occasion du lancement de sa boutique en ligne consacrée au journaling. Il s'agit d'un carnet A5 qui a l'avantage d'être abordable et agréable à utiliser avec sa couverture rigide.

Source: journaling.fr

Source: journaling.fr

J’en ai donc fait un carnet spécial recettes. Comme pour le Bujo, je numérote chaque page au fur et à mesure. J’ai adapté le principe de l'index en début de carnet, avec une page par type de plats: entrée, plat, dessert, recettes bébés, brunch, etc. J’ai ensuite répertorié tous les plats que j'ai l'habitude de faire dans cet index, en indiquant la page où j'ai noté la recette. Ainsi, je retrouve très rapidement une recette quand j'en ai besoin. Je me sers aussi de l’index comme aide-mémoire au moment du fameux “qu'est ce qu’on mange?”. Je pioche ainsi des idées dans ce sommaire lorsque je crée mon planning de menus pour la semaine avant de faire mes courses.


Finalement, l’important est d’adapter ce système pour qu’il vous convienne et qu’il vous facilite la vie. Inspirez-vous du principe et modifiez-le si cela vous correspond plus!

Et vous, avez-vous un Bullet Journal? N'hésitez pas à laisser un lien en commentaire vers vos articles ou posts Instagram pour que je puisse le découvrir!