Hello Nobo

S’organiser grâce au Bullet Journal!

BloggingHello Nobo6 Comments

Avant de connaître le Bullet Journal, j’avais une multitude de carnets, des notes sur mon ordinateur, mon smartphone, des posts-its, des feuilles volantes...

Résultat : je retrouvais difficilement une info, je m’éparpillais, et tout cela prenait pas mal de place. Après la lecture du fameux livre de marie kondo, “La magie du rangement”, j’ai eu envie de faire un grand ménage, de me débarrasser du superflus et d’aller à l’essentiel dans mes biens matériels, y compris ma collection de carnets tous plus beaux les uns que les autres, mais assez contraignants finalement pour mon organisation.

J’ai découvert le Bullet Journal (ou Bujo) sur Pinterest à peu près en même temps, et ça a révolutionné ma façon de m’organiser !


Qu’est-ce que le Bujo?

En résumé, il s’agit d’un carnet dont vous pouvez vous servir comme agenda, liste de choses à faire, carnet de note, carnet de dessin, journal intime…tout ce que vous avez besoin de coucher sur papier! Ce que je trouve vraiment astucieux, et pourtant tout bête, est le système de pagination: chaque page est numérotée afin d’être répertoriée dans l’index, une sorte de sommaire au début du BuJo. Ainsi, vous pouvez avoir une double-page avec votre planning pour la semaine, puis prendre des notes pour un prochain article de blog sur les pages suivantes, écrire votre liste de courses, dessiner, faire une liste de livres à lire, prendre des notes sur votre quotidien, etc., sans vous emmêler les pinceaux! Chaque grand thème est répertorié dans l’index, il suffit juste d’ajouter les numéros de pages qui s’y rapportent afin de retrouver facilement une info!

Je ne vais pas vous expliquer ici comment fonctionne le système en lui-même, car d’autres l’ont déjà très bien fait. Ainsi, pour mieux comprendre, je vous invite à lire l'article "Bullet journal, le système d’organisation qui fait fureur!" sur le blog journaling.fr.

 

Page Future log pour noter les événements à venir les mois suivants / Source: bulletjournal.com

Page Future log pour noter les événements à venir les mois suivants / Source: bulletjournal.com


“C’est trop compliqué!”

Quand je parle de ce système autour de moi, c’est souvent la première phrase que j’entends. Alors oui, de prime abord, ça paraît un peu psycho-rigide et difficile à mettre en place, mais je vous garantie qu’au final, c’est facile à comprendre! Le site du fondateur est très bien fait, c’est simple et efficace. Et une fois que vous aurez compris, ça facilite tellement la vie que ça vaut le coup de passer par une petite période d’apprentissage.

 

“J’ai peur de tout réunir dans un seul carnet”

C’est souvent l’interrogation qui suit la précédente! Au départ, j’ai eu aussi peur de tout mélanger en ayant un seul carnet pour ma vie personnelle, mon organisation familiale, mes rendez-vous, mon agenda, mes anecdotes, mon blog, mon entreprise… Mais finalement non, grâce à l’index de départ et aux systèmes de “bullets”, tout est réuni dans votre carnet tout en restant organisé et très facilement consultable.

 

Page mensuelle pour noter les événements et choses à faire / Source: bulletjournal.com

Page mensuelle pour noter les événements et choses à faire / Source: bulletjournal.com


Est-ce que le Bujo doit être “instagrammable”?

Si vous allez sur Pinterest ou Instragram, vous voyez sûrement de magnifiques exemples de bujo travaillés de façon très créatives, avec dessins et enjolivures. Ça paraît même être LA condition pour faire un Bullet Journal. Pourtant, je ne m’en sers pas de cette manière, mais vraiment de la plus simple qui soit, celle « originelle », expliquée sur le site officiel du bujo.

Ce n’est pas que je n’aime pas les bujos plus travaillés, au contraire, c’est un très bon outil créatif. Mais pour l’instant, je m’en sers vraiment comme un outil d’organisation, qui sert à décharger tout ce qui me passe par la tête en un seul endroit, à planifier mes tâches et rendez-vous, et surtout à passer plus facilement à l’action.

Je reste simple car j’ai envie que ça aille vite. Le but est de gagner du temps, en évitant de rabâcher pendant des heures mes idées pour ne pas les oublier, ou de rechercher une info dans un carnet sans me rappeler lequel, ou de perdre mes feuilles volantes. Bref, je ne veux pas que ce soit une contrainte mais un gain de temps. Si je passais trop de temps à créer mes pages, je ne pense pas que je m’y tiendrais.

Ça ne m’empêche pas d'y dessiner de temps en temps, pour élaborer un logo pour un client par exemple, ou juste par envie, mais je ne m’impose pas de faire un journal beau et instragrammable. C’est un journal que je garde pour moi, qui est plutôt un prolongement de mon cerveau et qui me permet d’organiser toute ma vie !

Donc si le côté très illustré des bullets journals vous fait peur et vous empêche de passer le pas, pas de panique! L’idée de base du Bullet Journal est vraiment que ce soit un carnet tout simple, avec juste du texte, et qui vous fasse gagner du temps.

 

Page agenda / Source: bulletjournal.com

Page agenda / Source: bulletjournal.com


L’exception:  mes recettes de cuisine (détournement du système!)

Une fois que votre carnet est terminé et que vous en rachetez un, vous pouvez avoir besoin d’accéder à certains contenus de vos carnets précédents. Une idée est de numéroter vos Bullet Journal (Bujo n°1, n°2, etc.) et de reporter dans l’index de votre nouveau carnet les thèmes qui vous seront encore utiles. Par exemple, si vous avez commencé une liste de livres à lire, vous aurez peut-être envie de la continuer dans votre nouveau carnet. Dans l’index, reportez alors le thème “livre à lire” puis notez Bujo n°1, avec le numéro des pages concernées. Vous pourrez ajouter à la suite les pages de votre carnet actuel. Ainsi, vous saurez très facilement dans quel carnet retrouver une info.

Page Index: c'est le sommaire du carnet / Source: bulletjournal.com

Page Index: c'est le sommaire du carnet / Source: bulletjournal.com

C’est ce que je pensais faire avec les recettes de cuisine, mais j’ai changé d’avis. Je n’ai pas envie de rechercher une recette dans mon bujo n°1, puis d’aller au n°2, et encore dans le n°3… J’avais plutôt envie d’avoir un accès facile et rapide à toutes mes recettes en un coup d’oeil, et de pouvoir conserver ce carnet dans ma cuisine. Malgré tout, j’ai gardé le principe du Bujo. J'ai donc utilisé un nouveau carnet, que ma copine Julie de l'Epicerie du Blog m'a envoyé à l'occasion du lancement de sa boutique en ligne consacrée au journaling. Il s'agit d'un carnet A5 qui a l'avantage d'être abordable et agréable à utiliser avec sa couverture rigide.

Source: journaling.fr

Source: journaling.fr

J’en ai donc fait un carnet spécial recettes. Comme pour le Bujo, je numérote chaque page au fur et à mesure. J’ai adapté le principe de l'index en début de carnet, avec une page par type de plats: entrée, plat, dessert, recettes bébés, brunch, etc. J’ai ensuite répertorié tous les plats que j'ai l'habitude de faire dans cet index, en indiquant la page où j'ai noté la recette. Ainsi, je retrouve très rapidement une recette quand j'en ai besoin. Je me sers aussi de l’index comme aide-mémoire au moment du fameux “qu'est ce qu’on mange?”. Je pioche ainsi des idées dans ce sommaire lorsque je crée mon planning de menus pour la semaine avant de faire mes courses.


Finalement, l’important est d’adapter ce système pour qu’il vous convienne et qu’il vous facilite la vie. Inspirez-vous du principe et modifiez-le si cela vous correspond plus!

Et vous, avez-vous un Bullet Journal? N'hésitez pas à laisser un lien en commentaire vers vos articles ou posts Instagram pour que je puisse le découvrir!


Creez un media kit pour votre blog

My Brand New Brand, Blogging, GraphismeHello Nobo1 Comment
Media Kit Hello Nobo

Le media kit est une sorte de CV de votre blog. Il va vous aider à le présenter lorsque vous solliciterez des marques, et à en donner une bonne première impression pour obtenir des partenariats. Il s’agit donc d’un document utile si vous souhaitez monétiser votre blog, tisser des relations professionnelles grâce à celui-ci, ou encore pour contacter des journalistes afin de promouvoir votre blog dans la presse.

Vous allez voir quelles rubriques intégrer dans votre media kit ainsi que des conseils pour sa mise en page. Vous pourrez également télécharger un modèle à compléter avec vos informations dans la bibliothèque de ressources!

 

Qu’est-ce qu’un media kit

Il s’agit d’un document concis qui présente les informations et les statistiques de votre blog. Il s’adresse aux marques avec lesquelles vous souhaitez collaborer, afin qu’ils en apprennent plus sur votre blog et qu’ils repèrent facilement si votre profil peut les intéresser.

 

Pourquoi avoir un média kit

Un media kit vous fera paraître professionnel quand vous contacterez des marques. De plus, il vous fera sortir du lot et facilitera le travail des marques que vous sollicitez. Il doit leur montrer les avantages qu’elles peuvent retirer si elles travaillent avec vous. En mettant en avant les qualités de votre blog dans un court media kit, vous séduirez plus facilement vos futurs partenaires. Enfin, cela vous fera gagner du temps: vous n’aurez plus qu’à présenter votre media kit pour faire votre promotion.


 

Comment créer un media kit pour votre blog

 

Afin de présenter votre blog, vous pouvez inclure les rubriques suivantes:

 

1. Présentation de votre blog
Dans un bref paragraphe, notez depuis quand votre blog existe, les sujets que vous abordez, votre fréquence de publication, et toute autre information qui vous semble importante ou spécifique à votre blog.

 

2. Votre biographie
Les marques vont vouloir en connaître un peu plus sur vous, sur votre parcours. Expliquez ce qui vous a amené à bloguer. Vous pouvez également aborder votre parcours professionnel si celui-ci à un rapport avec votre blog ou s’il peut être un plus pour vos collaborations avec des marques.

 

3. Vos statistiques
C’est un des éléments les plus importants. Les marques vont vouloir estimer les potentielles retombées d’une collaboration avec vous en se basant sur les statistiques de votre blog: nombres de vues mensuelles, de visiteurs uniques, d’abonnés sur les réseaux sociaux, d’inscrits à la newsletter, au flux RSS… Vous pouvez également tenir un sondage sur votre blog pour connaître des informations démographiques comme le sexe, l’âge et les centres d’intérêts de vos lecteurs. En effet, les marques voudront connaître votre lectorat pour savoir s’il correspond bien à leur cible. Note pour les statistiques: si certaines sont moins avantageuses que d’autres, ne les faites pas apparaître. Il s’agit ici de donner l’image la plus valorisante possible de votre blog.

 

4. Type de collaborations
Précisez le type de partenariat qui vous intéressent: cadeaux, concours, article sponsorisé, publicité, critique de produits... Vous pouvez aussi inscrire vos tarifs.

 

5. Précédents partenariats
Si vous avez déjà collaboré avec des marques, listez celles qui vous ont fait confiance. Vous pouvez également donner les résultats de ces campagnes (nombres de vues, commentaires, ressenti de la marque sur ses ventes suite à cet article…). Encore mieux, demandez aux marques avec qui vous avez travaillées de vous donner des recommandations qui expliquent en quoi ils ont aimé collaborer avec vous.

 

6. Pourquoi travailler avec vous
Si vous n’avez pas encore collaboré avec des marques, expliquez en quoi votre blog peut être intéressant, ce que vous pouvez leur apporter… Même si vous avez une audience encore faible et pas de partenariat à votre actif, peut-être que vous pensez aborder les choses sous un nouvel angle, ou que vous touchez une niche encore peu exploitée, et que ces particularités pourront intéresser certaines marques. Vous avez peut-être une idée originale pour promouvoir leur produit, qui vous démarquera des autres. Enfin, si votre audience est petite, vos tarifs le seront aussi, ce qui peut intéresser des petites marques qui débutent comme vous et qui n’ont pas assez de budget pour faire appel à une “it blogueuse”.

Pensez par exemple aux petites créatrices que vous croisez sur des marchés, ou au restaurant qui vient d’ouvrir au bout de votre rue: n’ayant probablement pas de budget à mettre dans la promotion de leurs entreprises, ils ne pourront pas payer une publicité dans un magazine, ou collaborer avec une blogueuse très connue. Par contre, ils seront peut-être intéressés par un échange de bon services: un bijoux gratuit dont vous parlerez sur votre blog, un repas offert… Cela ne leur coûte pas grand chose et peut leur apporter quelques retombées, même si votre blog n’a pas encore une très grosse audience.

 

7. Vos coordonnées
Inscrivez vos noms, téléphone, mail, l’adresse de votre blog et de vos profils sur les réseaux sociaux.



Pour aérer l’ensemble, pensez à inclure des photos ou des illustrations tirées de votre blog. Si vous avez déjà fait des collaborations, montrez les images que vous avez publiées à cette occasion.
Employez les couleurs, typographies et éventuelles illustrations ou motifs utilisés sur votre blog, pour garder une unité dans votre communication visuelle. Reprenez les éléments réunis dans votre brand board pour vous y aider.

Media kit hello nobo

Pour vous faciliter la tache, j’ai créé un modèle de media kit à télécharger dans la bibliothèque! Il s’agit d’un fichier à éditer sur Photoshop. Je vous invite à (re)lire la notice à télécharger avec le modèle de moodboard dans la bibliothèque de ressources pour savoir comment inclure vos images dans les espaces dédiés. (Images utilisées dans le modèle: Death to the Stock et Epicerie du blog)

Si vous n’êtes pas encore inscrits, obtenez votre code en cliquant ci-dessous:

 
 

Creez une carte de visite qui vous démarque

My Brand New Brand, GraphismeHello Nobo2 Comments

Maintenant que vous avez tous les éléments de votre identité graphique résumés dans votre brand board, vous allez pouvoir la décliner sur vos supports de communication.

Votre carte de visite devrait refléter en un coup d'oeil votre identité de marque: on doit retrouver votre univers, vos couleurs, l'esprit de votre entreprise ou de votre blog. Soignez-là et personnalisez-là un maximum pour marquer les esprits!

Mademoiselle Claudine

Mademoiselle Claudine

Akula Creative

Akula Creative

La tortillera

La tortillera

Noémie Cédille pour Butane

Noémie Cédille pour Butane

Amperian pin the mall

Amperian pin the mall

Format

Les cartes de visite standard mesurent 85*55 mm. Créez votre mise en page sur un fichier de format 88*59mm afin d'y laisser des marges d'impression. Vous pouvez bien sûr utiliser un format différent pour vous démarquer. J'aime beaucoup les options de format proposées par Moo: formats carrés et format mini de 70*28 mm, mais vous pouvez vous renseigner auprès de votre imprimeur pour voir quels formats sont envisageables.

Vous pouvez également sortir complètement des sentiers battus en imaginant une carte de visite complètement différente, par exemple imprimée sur une feuille A4 que vous plierez ensuite soigneusement jusqu'à obtenir un format qui peut se glisser dans un portefeuille. Bon, il faudra vous armer de patience si vous voulez créer un grand nombre de cartes!

Tricote dictionary

Tricote dictionary

Ellay films

Ellay films

Paper chase press

Paper chase press

Emma Dime

Emma Dime

The house that lars built

The house that lars built

 

Contenu

Restez simple: éviter de surcharger votre carte avec trop de renseignements. Contentez-vous de votre logo, votre profession, votre nom, votre mail et votre site internet. Ajoutez votre adresse et votre numéro de téléphone uniquement si cela est pertinent pour votre activité (c'est indispensable pour une entreprise ayant pignon sur rue, mais pas forcément pour une blogueuse ou une créatrice qui vend en ligne et/ou sur des marchés).

Studio Posen

Studio Posen

Holli Thompson

Holli Thompson

Marcus Hollands and Jasmine Hurst

Marcus Hollands and Jasmine Hurst

Laia Loio

Laia Loio

fleur studio

fleur studio

Monstera

Monstera

Impression

Vous pouvez vous démarquer en utilisant un beau papier épais à grain, ou en ayant des bords colorés, ou encore en optant pour une finition en vernis sélectif (effet brillant sur certaines parties de votre carte)  ou gaufrage. Personnellement, je suis fan des cartes en letterpress. Leur coût est élevé, mais vous pouvez être sûr que votre interlocuteur la gardera précieusement.

A little bird

A little bird

design by face

design by face

Mademoiselle long

Mademoiselle long

En route photography

En route photography

A la main

Si vous êtes créatrice ou que vous tenez un blog sur le DIY, la couture, les loisirs créatifs... créer vos cartes de visites à la main va vous permettre de transmettre l'esprit de votre marque et votre savoir-faire. Cela va également vous aider à sortir du lot et donc à marquer les esprits!

Si vous cousez, vous pouvez par exemple coller des chutes de tissus au verso de vos cartes: effet garantie pour petit budget! Si vous peignez, vous pourriez rendre chacune de vos cartes unique en peignant ou dessinant chaque verso. Cela prend du temps, mais comme pour le tissus, c'est une solution économique. Pour aller plus vite, vous pourriez mettre chaque carte côte à côte pour pouvoir peindre l'ensemble d'un seul coup. Attention cependant aux coulures de peinture qui pourraient déborder sur le recto. Mais cet effet peut rendre vos cartes encore plus originales!

En bref, soyez autant créatifs pour vos cartes de visites que vous l'êtes pour vos créations.

Bland Designs

Bland Designs

Kate Bowler

Kate Bowler

Birch box

Birch box

KT smail

KT smail

Akula Kreative

Akula Kreative

Devoir

A vous, soyez créatif pour faire sortir votre carte des conventions traditionnelles afin de vous démarquer! Appliquez les couleurs, typos, motifs ou encore illustrations que vous avez conçu lors des précédents cours. Amusez-vous!


Workshop blogging à nantes!

Hello Nobo8 Comments
Image: les blogs du 44

Image: les blogs du 44

Pour les Nantaises, j'interviendrai lors d'un Workshop blogging initié par le collectif des blogs du 44! Cela se passe le samedi 23 avril au Cluster du quartier de la création à Nantes.

Pour cette première session, nous nous pencherons sur le graphisme, le référencement des images, le stylisme photo avant de finir par une table ronde sur les réseaux sociaux.

Si vous ne connaissez pas encore le collectif, je vous invite à regarder leur site internet. Mymy, Elodie et Claire organisent de nombreux événements pour les blogueurs adhérents.

Je suis en pleine préparation de mon intervention, j'ai hâte de partager avec les participantes!

Creer une brand board

My Brand New Brand, GraphismeHello Nobo2 Comments
Brand Board Hello Nobo

A présent, si vous avez bien suivi tous les cours depuis le début de la formation My Brand New Brand, vous devriez avoir tous les éléments de votre identité visuelle. Nous allons les synthétiser dans une Brand Board!

 

Qu’est-ce qu’une brand board?

Une brand board est une planche qui réunit tous les éléments de votre identité graphique: logo, palette de couleurs, police d’écritures, motifs… de manière claire et ordonnée. On pourrait dire qu’il s’agit d’une charte graphique simplifiée, même si ce n’est pas exacte: une charte graphique est un document plus complet, qui présente la façon dont devraient être utilisés vos éléments graphiques. Par exemple, la charte graphique indiquera que votre logo peut être utilisé sur des fonds de couleurs, mais qu’il ne faut pas changer la couleur de sa police d’écriture. Une brand board est simplement une synthèse de votre identité graphique.

 

Pourquoi faire une brand board?

Premièrement, réunir en un endroit tous les éléments de votre identité va vous permettre d’avoir une vision d’ensemble claire. Vous pourrez ainsi vérifier si tout fonctionne bien ensemble, ou s’il faut faire des ajustements.

Ensuite, cela va vous donner une direction pour vos futurs documents graphiques. Vous pourrez ainsi garder le cap: l’idée est de pouvoir y revenir facilement pour avoir toutes les informations disponibles en un coup d’oeil à chaque fois que vous créez des visuels. Vous vous assurez ainsi d’utiliser les bonnes couleurs, typographies, et que vous respectez bien l’atmosphère générale de votre identité visuelle. Vous garderez ainsi une harmonie sur tous vos documents.

Brand board Hello Nobo

 

Quels éléments inclure dans sa brand board?

Logo

Premièrement, faites apparaître votre logo. Pour imaginer le vôtre, vous pouvez vous aider des articles “créez votre logo en 5 étapes” et “comment créer un bon logo”, nouvel article que je viens d’écrire sur l’épicerie du blog!

 

Variantes du logo

Après avoir créé votre logo principal, vous pouvez en faire une ou deux variantes simplifiées. Ainsi, vous pourrez les utiliser sur d’autres supports. Pour visualiser des exemples, je vous invite à lire l’article “Déclinez votre logo”.

 

Typographie

Vous avez choisi deux à trois polices que vous utiliserez sur tous vos documents: Tout comme votre logo et vos couleurs, elles participent à l'identité de votre marque, et contribuent à la rendre unique et reconnaissable. Si vous avez besoin de conseils pour faire votre choix, consultez l’article “bien choisir sa typographie”.

 

Palette de couleurs

Tenez-vous en à 5-6 couleurs pour votre identité graphique. Vous les utiliserez sur tous vos supports visuels: carte de visite, flyer, webdesign, visuels de votre blog… Les couleurs participent vraiment à transmettre l’univers de votre marque et à la rendre reconnaissable entre toutes. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur la psychologie des couleurs, rendez-vous sur l’article “quelles couleurs choisir pour votre identité visuelle?”.

 

Photos

Vos photos contribuent également à l’atmosphère dégagée par votre marque. Vous ne renverrez pas du tout la même image avec des photos très claires et lumineuses, qu’avec des photos sur fonds sombres et à filtres “vintage”. Si vous avez déjà développé votre propre style de photo, sur votre blog ou sur instagram par exemple, n’hésitez pas à les inclure dans votre brand board. Sinon, regardez de nouveau les images d’inspirations que vous aviez sélectionnées lors de la création de votre moodboard. Y a t’il un style de photo récurrent dans votre sélection? Certaines ambiances vous plaisent-elles plus que d’autres? Choisissez 2-3 photos dont le style vous semble adapté à votre marque et mettez-les dans votre brand board. Ces images d’inspirations pourront vous servir de fil conducteur lors de vos prochains shootings photos.

 

Illustrations, motifs

Enfin, si vous décidez de compléter votre identité graphique par des motifs ou des illustrations, faites les également figurer dans votre brand board. Si vous souhaitez avoir des conseils et suivre un tuto pour créez vos propres illustrations et motifs, relisez l’article “Créez vos illustrations et vos motifs”.

 

Comment créer sa brand board?

Vous pouvez mettre en page votre brand board sur Photoshop, Illustrator ou In Design, selon votre maîtrise de ces logiciels.

Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, ou avez peur de perdre trop de temps pour créer la mise en page de votre brand board, je vous conseille d’investir dans le template créé par Julie de l’épicerie du blog. Il coûte 4€, et vous pourrez le compléter avec vos informations sur Photoshop ou tout autre logiciel pouvant ouvrir un fichier .psd.

 

DEVOIR

Assurez-vous d'avoir créé tous les éléments de votre identité visuelle, puis synthétiser-les dans votre brand board! Cela vaut le coup d'y passer un peu de temps, ça vous en fera gagner par la suite.